Mission belge Antarctique 2018

Jour : 19 mars 2019

Lorsque vous êtes à la station Princess Elisabeth, où se trouve l’épicerie la plus proche?

Il n’y a pas d’habitant permanent en Antarctique. La majorité des visiteurs vient en été. Certains scientifiques passent l’hiver dans les stations, mais ils restent rarement plus d’un an.

Par conséquent, il n’y a pas de village, pas de supermarché, pas de centre commercial. Toutes les marchandises doivent être transportées par avion ou par bateau depuis les plus basses latitudes. Cela signifie que si vous oubliez quelque chose ou si vous avez besoin d’un produit très spécifique qui n’est pas disponible dans la station, la livraison peut prendre un certain temps.

Imaginez que vous vouliez des fraises mais cela ne fait pas partie du stock de la station. Vous pouvez chercher le marchand de légumes le plus proche dans votre moteur de recherche préféré sur Internet et vérifier la distance. Bien sûr, le même exercice peut être fait avec tout autre produit de votre choix.

Il y a quelques petites îles au nord de la station Princess Elisabeth, comme l’île Bouvet, située à 2100 km seulement, mais elles ne sont pas célèbres pour leurs offres de shopping. Les îles Orcades du Sud, à 3000 km, ont selon Wikipedia une population d’environ 55 personnes en été et de 14 en hiver, mais cela correspond aussi à des scientifiques dans des stations de recherche.

L’Australie est vraiment loin. L’île de Kerguelen est à 3400 km. Cependant, je n’ai pas pu y trouver de magasin sympa sur Internet. Les Malouines sont peut-être une meilleure option, mais la distance est quand même d’environ 3 800 km. Ushuaia en Argentine est à 4000 km. Enfin, Le Cap en Afrique du Sud est à 4200 km de distance. Dans tous les cas, il est préférable de bien organiser ses bagages avant de partir!

Image F. Klein.

Quelle est la force des vents en Antarctique?

par Hugues Goosse

L’Antarctique est souvent qualifié de continent le plus venteux de la planète pour plusieurs raisons. Premièrement, il n’y a pas beaucoup d’obstacles à la surface, tels que des collines, bâtiments ou des arbres, qui peuvent ralentir les vents. Deuxièmement, même si de grandes parties du continent sont plates, certaines régions connaissent de fortes différences d’altitude et des vallées marquées qui conduisent à des vents violents le long des pentes. Enfin, des contrastes de température importants peuvent induire de grandes différences de pression et donc des vents très forts, à une échelle différente mais de manière similaire aux courant d’air dans votre maison.

Les vents les plus forts, appelés vents catabatiques, sont présents dans les régions côtières. L’air à l’intérieur du continent, où l’altitude est élevée, est très froid et donc très dense. Cet air dense peut littéralement dévaler la pente en direction de la côte et être accéléré par la gravité jusqu’à atteindre des vitesses très élevées.

Ces vents peuvent atteindre des vitesses supérieures à 200 km / h. Ils sont si puissants que, même en hiver, ils peuvent transporter au loin la banquise flottant à la surface de la mer dès qu’elle se forme, laissant l’océan libre de glace, même si la température de l’air est de -20 ° C.

Heureusement pour nous, les vents catabatiques surviennent très rarement en été près de la station et sur nos sites de mesure. Néanmoins, les vents peuvent toujours être très forts, soufflant une grande quantité de neige sur de longues distances.

Vidéo réalisée en 2017 par Jean-Louis Tison sur les vents catabatiques dans la mer de Ross

Vidéo de Nander Wever durant la tempête qui nous a touchée à Novo.

 

 

© 2021 Bel Antar 2018

Theme by Anders NorenUp ↑